Prendre contact
Lot VF 60 Mahamasina Nord – Antananarivo 101, Madagascar
craad.madagascar@gmail.com
Ph: +261 32 60 343 61

Parlons SEXE

[dropcap color=”#eeee22″]C[/dropcap]onstat: les plus belles plages de Madagascar qui jadis étaient propres et vierges, si elles ne le sont pas déjà, sont en passe de devenir de vulgaires bordèles avec beaucoup de bars à putes ou de gros hôtels en béton. Pognon. Pognon… Saletés. Saletés…

Où va le tourisme? Que deviennent les rapports humains? Les populations qui habitent les territoires investis par l’industrie du tourisme actuel sont bluffées. Elles n’arrivent tout juste qu’au niveau de petits employés ou au mieux des putains de luxe. Une grande partie des touristes étrangers eux-mêmes sont prisonniers de leurs propres circuits et n’ont que le choix de venir dépenser de l’argent dans des sites qu’ils peuvent voir chez eux.

Pourquoi venir à Madagascar? Pourquoi recevoir des vahiny? Une aventure humaine digne de ce nom peut-elle se réduire à de simples besoins bestiaux? Y-a-t ’il réellement un enrichissement mutuel? Y-a-t-il effort de créativité de part et d’autre? Une réelle volonté de donner le meilleur de soi-même? Car disons-le: le tourisme ne profite ni aux malgaches ni aux touristes mais toujours aux mêmes réseaux de grands business internationaux. Sur le terrain, les gens vivent de miettes et les étrangers sont frustrés de ne pas pouvoir donner et communiquer en profondeur avec une culture dont ils pressentent la grandeur et la pureté.

Les plages malgaches reflètent le niveau et l’état d’esprit des politiciens et de l’élite dirigeante: aucune prise en compte de la culture et de la spiritualité locale. Comment est-on arrivé en un siècle et demi à transformer un pays épris de valeur et d’humanité en une grande puterie? N’est-il pas temps que les malgaches et les étrangers curieux de découverte se prennent en charge et définissent eux-mêmes le genre de tourisme qu’ils veulent vivre et l’approche de la vie et de l’autre qui les intéressent?

We use cookies to give you the best experience.