Prendre contact
Lot VF 60 Mahamasina Nord – Antananarivo 101, Madagascar
craad.madagascar@gmail.com
Ph: +261 32 60 343 61

Lettre ouverte à Monsieur le Président de la République de Madagascar à propos de Nosy Mitsio

Monsieur Le Président de la République,
Les îles Mitsio ont-elles été vendues ou louées ?

C’est la question que nous nous posons légitimement après avoir été alertés par plusieurs sources informées de l’existence d’un bail emphytéotique de 99 ans contracté entre un investisseur européen dans le secteur touristique et les autorités malagasy, sur Nosy Mitsio dans la région Diana dans le Nord-Ouest de Madagascar.
Un bail emphytéotique, c’est-à-dire une location de terre pour une longue durée, équivaut à une vente, du point de vue des Malagasy, car les habitants actuels ne pourront plus vivre et travailler là, ne seront pas autorisés à y enterrer leurs morts et leur descendance n’héritera pas de ces terres. Un bail emphytéotique de 99 ans est le pire
des cas.


La nouvelle est encore plus révoltante et inacceptable quand on sait que Nosy Mitsio est un archipel de plus de 10 petites îles dont la plus grande porte le nom de Nosy Mitsio et abrite plus de 2.000 habitants. Leurs ancêtres d’origine Antakarana sont installés là depuis plus d’un siècle.


Comme vous le savez, Monsieur Le Président, les communautés de cette île vivent de la pêche, cultivent du riz et des cocotiers, pratiquent l’élevage de bovins, d’ovins et de volailles et vendent les fruits de leur travail aux hôtels et restaurants déjà existants. Une ONG les implique dans la gestion des aires marines protégées, des groupements féminins sont engagés dans la culture maraîchère, des ménages pratiquent l’engraissement de crabes. Leurs enfants fréquentent les deux écoles primaires de l’île. Un centre de santé de base y fonctionne. Les efforts de la population pour améliorer ses connaissances et ses activités génératrices de revenus pour un développement durable constituent une richesse qui ne mérite pas d’être anéantie par l’arrivée de ce projet.

Monsieur Le Président de la République,

Les habitants de Nosy Mitsio n’ont pas pu percer l’opacité qui entoure le nouveau projet Comme nous sommes persuadés que vous êtes parfaitement bien informés de ce dossier dont les procédures ont déjà franchi plusieurs étapes, nous vous demandons solennellement de faire preuve de la plus grande transparence sur cette transaction foncière vis-à-vis des communautés concernées, mais également de tous les citoyens malagasy épris de justice sociale, respectueux des droits humains et exigeants sur notre souveraineté nationale.

  • Quelles sont les différentes clauses de la transaction relative à Nosy Mitsio ?
  • Les craintes des habitants de l’ile d’être dépouillés de leurs terres et d’être expulsés à cause de la future construction d’infrastructures pour les besoins de l’investisseur sont-elles fondées ?
  • Quel avenir les décideurs réservent-ils aux citoyens malagasy qui y vivent actuellement ?

Une clarification et une totale transparence sur ces questions sont indispensables.

Monsieur Le Président de la République,

Pendant la cérémonie de votre investiture, vous avez prononcé le serment suivant : ” Eto anatrehan’ Andriamanitra Andriananahary sy ny Firenena ary ny Vahoaka, mianiana aho fa hanantanteraka an-tsakany sy an-davany ary amim -pahamarinana ny andraikitra lehibe maha – Filohan’ny Firenena Malagasy ahy. Mianiana aho fa hampiasa ny fahefana natolotra ahy ary hanokana ny heriko rehetra hiarovana sy hanamafisana ny firaisam- pirenena sy ny zon’olombelona. Mianiana aho fa hanaja sy hitandrina toy ny anakandriamaso ny Lalàmpanorenana sy ny lalàm-panjakana, hikatsaka hatrany ny soa ho an’ny Vahoaka malagasy tsy ankanavaka “(*)

Les organisations signataires de ce communiqué

  • rappellent que la Constitution malagasy en vigueur souligne l’adhésion de Madagascar aux Conventions internationales relatives aux droits économiques, sociaux et culturels et mentionne que la bonne gouvernance dans la conduite des affaires publiques nécessite la transparence dans la gestion.
  • et expriment leur solidarité avec les Malagasy habitants de l’île Mitsio, dont la sérénité et le développement économique, social et culturel sont menacés par le nouveau projet touristique, et dont les droits sur leurs terres sont violés.

En espérant une réponse à toutes nos interrogations, nous vous présentons, Monsieur le Président de République,
nos salutations les plus respectueuses.

Antananarivo, le 8 décembre 2020

 

Centre de Recherches et d’Appui pour les Alternatives de Développement – Océan Indien (CRAAD-OI)
craad.madagascar@gmail.com ; https://craadoi-mada.com

Collectif pour la défense des terres malgaches – TANY
patrimoine.malgache@yahoo.fr ; http://terresmalgaches.info; www.facebook.com/TANYterresmalgaches

Plate-Forme Nationale des Organisations de la Société Civile de Madagascar – VOIFIRAISANA
(PFNOSCM/VOIFIRAISANA)
plateformeosc@gmail.com; Facebook : Pfnoscm Madagascar

(*) Traduction libre : « Devant Dieu Créateur, devant la Nation et devant le Peuple, je fais le serment de réaliser complètement et de manière juste les hautes responsabilités liées à ma fonction de Président de la République malagasy. Je jure d’utiliser le pouvoir qui m’a été conféré et de consacrer toute mon énergie à la défense de l’unité nationale et des droits de l’homme. Je jure que je respecterai scrupuleusement la Constitution et les lois de l’Etat, et rechercherai en permanence le bien-être du Peuple malagasy sans exception ».

 

 

 

 

We use cookies to give you the best experience.